Je me laisse aller avec un inconnu

555
Partager
Copier le lien

Hier alors que je me prélassais tranquillement chez moi, un beau salaud est venu me rendre visite. Je l’ai alors laissé entrer et ce pervers a commencé à parler de je ne sais plus quoi. En effet, je ne l’écoutais pas…j’étais trop occupée à mater la grosse bosse dans son pantalon. Le pervers n’a pas vraiment tardé à me surprendre et peu de temps après, il s’est jeté sur moi afin de m’embrasser langoureusement tout en me malaxant les gros nichons excitants et en jouant avec mes tétons. Ce cochon s’est même permis de glisser une main sous ma jupette pour alors découvrir que je ne portais pas de culotte.